Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 22:53


Nous nous sommes échappés de la station "Stalingrad"


.Elle fut rebaptisée en 1946 en hommage à la victoire à Stalingrad de l'Armée Rouge sur l'armée du IIIè Reich.
La station "Stalingrad" s'appelait "Boulevard de la Villette", sur la ligne 7 et portait le nom de "Rue d'Aubervilliers"  sur la ligne 2. Ces deux lignes se rencontrent ici.

 La Villette, Aubervilliers nous attendent donc...






Les marches du métro nous mènent  Boulevard de la Chapelle : cette voie marquait autrefois la limite entre les communes de Paris et de la Chapelle (d'où la présence de murs d'octroi).
Le quartier fait aujourd'hui l'objet d'un plan d'urbanisme d'envergure : des îlots d'immeubles squattés sont sur la touche


Le quartier est une plaque tournante (peuplé d'ethnies diverses et de populations marginales) à cheval  sur les dixième, dix- huitième (en prolongement  de la Goutte d'Or) et  le dix-neuvième arrondissements.
Ici, on tire partie de la moindre parcelle d'espace vital : un terrain de volley ball a été astucieusement aménagé sous la voie du métro


Je viens de quitter sans regret un environnement qui me parait chaotique et reviens sur nos pas Place de la Bataille de Stalingrad  pour retrouver la station Jaurès et la Rotonde de la Villette  que les constructeurs de la ligne de métro aérienne ont eu la bonne idée de contourner afin d'éviter sa destruction programmée


Traversée de la triste rue de Flandre où pointent à l'horizon une grappe de tours toutes neuves ("les orgues de Flandre"), avant de rejoindre le jardin de Georges Jeanclos et le quai de Seine séparés l'un de l'autre par un mur...


U n pan  du mur des fermiers généraux  (la barrière Saint-Martin-La Villette) et  à l'arrière plan, son pavillon d'octroi : Les fermiers généraux étaient chargés de percevoir des taxes sur les produits importés d'une autre commune.



Ces ouvrages ont survécu aux  démolitions qui ont affecté la plupart des barrières d'octroi, d'abord après la Révolution, puis en 1860 lors des aménagements haussmanniens. Il est heureux que le métro ait épargné la Rotonde



Ce Pavillon d'octroi a été conçu en en 1785 par l'architecte Ledoux. Le roi lui avait commandé ce projet qui devait s'inspirer d'un ouvrage similaire  réalisé par ce dernier pour la saline royale d'Arc-en-Senan, dans le Doubs. De conception néo antique basée sur des figures géométriques : le cercle et le carré, avec des colonnnes toutes simples.
La Rotonde est aujourd'hui en cours de restauration et abritera sous peu un centre culturel et un restaurant.



A la fin des années 1990, les pouvoirs publics ont du  faire face à l'insécurité larvée qui sévissait dans le quartier à la suite du repli de l'industrie, avant de transformer une "zone" tombée en désuétude en  une aire de détente et de "culture"












Le service des canaux qui occupait jusqu'à une date récente le  bâtiment de briques polychromes a déménagé dans un entrepôt réaménagé à proximité



En contournant le pavillon des "canaux", je remarque ce perron ; à gauche de la porte, une petite plaque noire nous informe :" le 23 mars 1918, à 7h20 du matin, le premier obus de la Bertha est tombé devant cet immeuble" 



La ville de Paris a décidé de laisser la société MK2  libre de réaménager cet ancien hall d'entrepôt. Le "K" assorti de salles de cafétéria a pris place ici



et en face



Peut-on considérer que  la vocation cinématographique du quartier est ainsi perpétrée ?

 C'est  rue d'Aubervilliers toute proche  en effet, que s'est  construite en 1907 "l'usine à rêves" (sutdios de cinéma Gaumont) et la première salle de projection.

 



Autrefois, le Bassin de la Villette offrait les plaisirs simples de la baignade  de parties de canotage et de concours de pêche. A l'avénement de l'industrie, les entrepôts remplacèrent les guinguettes et le frafic fluvial accentué rendit ces distractions périlleuses.



L'entrée d'une allée d'arbres est prétexte au souvenir ému de figures de légende



Et juste derrière la promenade, le Moderne cotoie l'Ancien

 

 


Tracé droit de rails... Que font ici ces pilastres ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Armide - dans La Vilette
commenter cet article

commentaires

Elemiah 06/06/2009 15:54

Armide 06/06/2009 16:37


Bon dimanche aussi, et ensuite, bon lundiiiii


Michel 06/06/2009 09:43

Je pense que ces pilastres étaient sous le métro aérien avant la rénovation de la place

Armide 06/06/2009 10:49


Je me le suis demandé. Mais n'ai pu l'affirmer


Krys 05/06/2009 22:06

Merci pour cette magnifique balade, pour ce beau partage.Je ne connais pas ton blog par coeur donc je vais te poser directement la question : as-tu des photos du quartier de la rue Saint-Dominique, bd Saint-Germain,... C'est là que je travaillais et je garde un beau souvenir de ce quartier près des Invalides, le Pont Alexandre III que j'adore, ...Tu comprends pourquoi j'aime venir chez toi.Je te souhaite un bon week-end.Bien amicalement

Armide 05/06/2009 22:43


Nous y viendrons un jour. C'est un très beau quartier en effet...Le grand Palais n'est pas TRES loin...


Michel 05/06/2009 18:34

Entre le quai de seine et le canal, il y a vait des constructions assez "minables" qui cachaient peut-être ces "murs"....A l'époque de mes années lycée, j'ai beaucoup fréquenté ce quartier dans l'attente de mon car et je n'ai aucun souvenir de leur existence. lors du réaménagement de la place, il y a bien vingt ans, les piliers qui supportent le métro ont été également reconstruit en "pierre".Tes photos sont magnifiques

Armide 05/06/2009 19:02


Concernant la reconstruction des piliers du métro, j'ai été au courant : ces travaux sont plus récents je pense.
Merci pour tes visites. c'est un plaisir de communiquer ainsi.
Passe un agréable week-end


Michel 05/06/2009 00:08

Sur la place Stalingrad, seule la rotonde est d'époque, les murs ont été "reconstruits" lors du réaménagement du quartier

Armide 05/06/2009 18:26


Je me doutais bien que les murs avaient été restaurés. Ayant passé pas mal d'années à l'étranger, j'ai été surprise de les remarquer il y a peu de temps. Avant, je n'y avais pas prêté attention.
Sans doute étaient ils présents, leur état de délabrement les rendant invisibles. Sans doute serais-tu en mesure de m'en dire davantage. J'apprécie ton apport. Merci


Présentation

  • : Balades avec mon chien
  • Balades avec mon chien
  • : Mes promenades avec Pistol, bouledogue français ; sa vie, ses amis chats, chiens, vaches et chevaux. Balades insolites dans Paris et ses environs. Nos voyages, nos lectures, nos loisirs.
  • Contact

Un éloge !

Nous autres français sommes bien égoïstes. Lorsqu un pays dispose d un blog comme Balades avec mon chien, il devrait le traduire en anglais, italien, espagnol, japonnais, chinois etc... que le reste du monde en profite. D ailleurs, Armide mérite un auditoire bien plus large que 60 millions d internautes (plus quelques belges, suisses, quebecois). En tous cas, j adore Balades avec mon chien et je suis loin d être seule !

       

Rechercher

Récompenses



Archives