Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 17:08




  Cet été encore, "les jardins éphémères" ont repris leurs marques sur le parvis de l'Hôtel de Ville

 

 

 

20080727_173909-copie-1.jpg


Juillet : les sujets des sous-préfets partent aux champs


Les touristes qui  prennent d'assaut la capitale, apprécient ce petit intermède bucolique qui ne figuraient pas dans leurs guides.


Pour les Parisiens restés en souffrance, une pousse de verdure, quelques jaillissements colorés



autant de cadeaux et une échappée modeste, mais précieuse vers la nature


Quelques compositions murales,


de didactiques  échantillonnages.




L'ancienne Place de Grève, (terrain plat composé de graviers ou de sable, en bordure d'un fleuve, la Seine en l'occurrence), retrouve spontanément ses fonctions premières :
Pendant l'été  l'eau jaillit en abondance,  appel traditionnel au voyage.


Les origines de notre Hôtel de Ville remontent à 1357. Une "maison des piliers" se trouvait à son emplacement actuel.

Etienne Marcel, représente les intérêts d'une nouvelle classe de commerçants et d'artisans face à une  crise qui atteint  la féodalité. Il voit  la nécessité de centraliser et d'organiser les affaires administratives dans les villes, en particulier à Paris, qui devient au XIV siècle, la ville la plus peuplée d'Europe.
Il rachète la "maison des Piliers" pour y héberger  les services administratifs.

Au cours du XVI siècle, la maison des Piliers est détruite, et l'architecte Boccador entreprend  sur son emplacement la construction d'un véritable palais.

La Palais entièrement brûlé lors des émeutes de 1870-71 est reconstruit à la fin du XIX siècle  par les architectes Théodore Ballu et Edouard Deperthes
La façade de style renaissance reproduit presqu'à l'identique la façade originale. Elle   rassemble une collection impressionnante de sculptures à l'effigie d' hommes illustres, scientifiques, politiciens, artistes, industriels ayant marqué la ville de Paris


Rue de Rivoli, en face de l'Hôtel de Ville, vient prendre place le  "B.H.V". symbole de la montée en puissance d'une  classe sociale émergeante : la bourgeoisie issue du commerce et de l'industrie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

[ Naniemay-11 ] 14/08/2009 19:59

C'est très beau, la dernière photo est splendide !

Armide 14/08/2009 22:59


Les jardins étaient beaucoup plus attrayants l'an passé.


Marie 02/08/2009 16:05

merci pour toute l'histoire de l'Hôtel de ville et quand j'étais en banlieue j'allais avec ma grand-mère au BHV et à la Samaritaine! ah, nostalgie!

Armide 02/08/2009 16:50


J'ai occupé mon premier emploi à la Samaritaine. Je n'avais pas encore dix-huit ans et il avait fallu ruser. J'en garde le souvenir chaleureux d'avoir travaillé au sein d'une "grande famille". On
m'avait affectée aux "Articles de Paris"


Marie 29/07/2009 23:52

merci de tous ces détails et ces jardins je n'ai pas pu aller les voir mais belle initiative! j'en ai vu sur certains blogs déjà.

Armide 01/08/2009 16:27


Je ne suis pas étonnée de m'être également aperçue que cete balade avait déjà été partagée. J'aime cela et suis toujours intéressée par le regard que peuvent porter d'autres sur une expérience que
nous avons partagée.


P.F.J. 22/07/2009 22:55

Merci pour le commentaire sur "Aux fleurs fanées"... Sympa et juste ! J'ai beaucoup aimé Bercy... J'ai l'impression d'y être vraiment aalé ! Bravo...Pierre

Armide 22/07/2009 23:10


Ainsi se créent peut être les impressions de "déjà vu"
Merci de ta visite.
Le lien vers ton blog ne fonctionne pas ce soir. Dommage !
J'essaierai de nouveau demain.


morsli 22/07/2009 19:11

La moindre dose d'imprévu est toujours la bienvenue quand elle rime avec couleur et nature.L'hôtel de ville me fait penser à certaines réalisations flamandes.J'aime cette architecture ! en voyant ton article, je pense que Alphonse Allais avait raison pour ce qui concerne les villes à la campagne.Quant aux éphémères, tu viens de me faire penser à une ancienne chanson qui commençait ainsi :" souviens toi de notre histoire, souviens toi secoue ta mémoire, il y avait des éphémères dans notre...jardin d'Angleterre".Le jardin, les éphémères, la boucle est bouclée.Bonne soirée Armide.

Armide 22/07/2009 21:00


Ce n'est pas par hasard... Le hasard trouve souvent une explication : de prés ou de loin.


Présentation

  • : Balades avec mon chien
  • Balades avec mon chien
  • : Mes promenades avec Pistol, bouledogue français ; sa vie, ses amis chats, chiens, vaches et chevaux. Balades insolites dans Paris et ses environs. Nos voyages, nos lectures, nos loisirs.
  • Contact

Un éloge !

Nous autres français sommes bien égoïstes. Lorsqu un pays dispose d un blog comme Balades avec mon chien, il devrait le traduire en anglais, italien, espagnol, japonnais, chinois etc... que le reste du monde en profite. D ailleurs, Armide mérite un auditoire bien plus large que 60 millions d internautes (plus quelques belges, suisses, quebecois). En tous cas, j adore Balades avec mon chien et je suis loin d être seule !

       

Rechercher

Récompenses



Archives