Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 00:26



Encore abasourdis par notre atterrissage sur la planète BNF,  nous atteignons une autre zone dans l'espace, moins amène, les abords de la gare d'Austerlitz .

Nous avons laissé le douzième arrondissement de Paris derrière nous, sur la rive opposé de la Seine. La passerelle Simone de Beauvoir vient de nous déposer aux confins du"Treizième".




 D'instinct, nous prenons à gauche  sur cette avenue de France que nous traversons pour longer les tracés  ferroviaires. Les lignes de chemin de fer  qui viennent  d'ailleurs en s'entrecroisant, et se dirigent précautionneusement en direction de Paris-Terminus tout proche offrent un dégagement  de ciel bleu.

Mais des barricades en  interdisent l'approche, et nous sommes contraints de suivre l'allée  centrale  :  Promenade Jules Isaac.
Ce nom m'évoque la couverture verte de ces livres d'histoire que des générations de collégiens ont transporté dans leurs besaces.




La toute nouvelle avenue de France ne cesse de grandir ; elle est la seule voie honorant notre beau pays dans la capitale.

Immeubles de bureaux, établissements culturels, et cafés, 
entre lesquels des murs végétaux débutants tentent avec peine de se frayer un espace  vital, se succèdent en enfilade.

 



Nous décidons de ne pas poursuivre à l'infini , de traverser le pont d'Austerlitz et de rejoindre la rue de Tolbiac.


Voilà que les derniers bastions animés qui rythmaient la vie d'un monde ancien vont  disparaître sous quelques lattes de béton... 


 

 

Des arbres, des pelouses, des oiseaux viendront ils les remplacer  pour donner vie à toutes ces façades et terrasses encore sans âme ?

 

 

 

 

Au débouché du pont d'Austerlitz, nous nous retrouvons en terre plus familière en retrouvant la rue de Tolbiac, ombragée et bordée d'immeubles anciens, où les portes de petits commerces et de  bistrots de quartier s'ouvrent à qui veut.

Bientôt une balustrade qui enjambe une voie située en contrebas nous invite à emprunter un escalier

 

 

qui, de haut en bas, et réciproquement, relie  les rues perpendiculaires de Tolbiac et du Chevaleret    

 

A la faveur de la descente, se révèle de plus en plus précise, la présence  de quelques maraîchers et marchands de livres ambulants  à l'entrée de la  nouvelle desserte de la ligne "Météore" du métro :
Station "Bibliothèque François Mitterrand"



      

      

 

 

 

 

En cet été 2009, nous nous retournons une dernière fois pour saluer  un îlot de vie gagné par le temps

 

 

Une époque révolue, un monde en sursis...  

"Demain, il fera jour" .

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vikki 27/03/2011 22:36



bonjour


merci pour cette jolie ballade .


j'aime particulièrement l'escalier .


bonne soirée



gum 20/03/2011 11:14



Coucou Armide!


Encore un nom de rue que tu fais ressurgir du fond de ma mémoire: mon arrière-grand-mère était concierge rue de Tolbiac!


Pour ce qui est de ta question, évidemment non: même s'ils sont toujours les punis, les échines-courbées ne sont pas toujours les coupables. Reconnais cependant que, dans le dossier
Kitty-cat-yummies, les indices sont assez troublants!


Ne t'inquiète pas pour le tél: je suis, moi aussi très occupée. Avec, depuis 2 semaines, l'espoir que le jeu en vaille la chandelle:. contrat durable en vue (mais pas encore en poche). Après 3
entretiens, une décision qui tombe semaine prochaine...


J'espère que ça va pour toi: certaines mesures en court m'ont fait penser que tu devais être tracassée. J'espère de tout coeur que l'on ne viendra pas jeter des cheveux dans ta soupe. Ah, ça, on
nous mène la vie dure!!!



tanya 15/03/2011 10:19



cette balustrade me rappelle l'escalier qui menait à notre villa, lorsque j'étais petite..Merci pour ces jolies photos .


biz



Houda 11/03/2011 12:41



Très belle balade et très belles photos


Merci pour le partage :-))



eva 10/03/2011 23:25



Il semble vertigineux cet escalier au milieu de ton billet Armide ! Les passants en bas sont si petits, si petits !



Présentation

  • : Balades avec mon chien
  • Balades avec mon chien
  • : Mes promenades avec Pistol, bouledogue français ; sa vie, ses amis chats, chiens, vaches et chevaux. Balades insolites dans Paris et ses environs. Nos voyages, nos lectures, nos loisirs.
  • Contact

Un éloge !

Nous autres français sommes bien égoïstes. Lorsqu un pays dispose d un blog comme Balades avec mon chien, il devrait le traduire en anglais, italien, espagnol, japonnais, chinois etc... que le reste du monde en profite. D ailleurs, Armide mérite un auditoire bien plus large que 60 millions d internautes (plus quelques belges, suisses, quebecois). En tous cas, j adore Balades avec mon chien et je suis loin d être seule !

       

Rechercher

Récompenses



Archives