Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 00:24

 

 

 

Nous venons de franchir deux passages cochers en enfilade, laissant derrière nous la cour Mazarin, premier enclos à s'être prêté au va et vient de pensionnaires recueillis de force plus souvent que de gré,

 

Entrée latérale- Chapelle St Louis

 et longeons des espaces en damier verdoyants, délimités par des larges allées bordées de plates bandes multicolores 

 

Chapelle Saint-Louis de la Pitié

Cour Mazarin, Cour Sainte Claire... Les tilleuls pacifient la souffrance des corps et des âmes

 

rue de l'hôpital général - Salpêtrière

Nous arpentons sous un soleil printanier une allée toute droite paisible rappel discret des tourments de  l'Hôpital Général

 

 

Hôpital Salpêtrière - Bâtiment de la Force 2

 

A la coudée du chemin, l'entrée  discrètement dessinée en ogive d'un imposant bâtiment XVII ne signale au premier abord rien de particulier. Pourtant en s' en approchant de très près  on est saisi par la découverte d' une bien triste courette en quadrilatère : il ne s'agit d'autre que du redoutable Bâtiment de la Force, où étaient consignées les malades "incurables" et les criminelles "incorrigibles" du Petit Arsenal, certaines reclues étant sélectionnées pour être envoyées en déportation en Guyanne, au Québec ou aux Antilles.


Hôpital Salpêtrière - Bâtiment de la force 1

Construite en 168O sur trois cours, la Maison de la Force est une forteresse toujours occultée des regards

 

Hôpital Salpêtrière - Bâtiment de la Force 3

La forteresse sourit d'un côté, celui que borde la douce inclinaison d'une voie qui porte le nom d'un certain "Monsieur Vincent", fervent défenseur en son temps, des démunis et des exclus

 

Hôpital de la Salpêtrière - panneau rue St Vincent de Pa

"Le peuple se meurt de faim, et il se damne"

pensait-il. De là à ce que le pouvoir qui, en ces temps là déjà,  maîtrisait l'art de déformer les propos, n'en arrive à conclure que la pauvreté  représentant un danger pour l'ordre publique, il convenait de la circonscrire, le pas fut vite franchi. La mendicité devint un crime sévèrement réprimé par "les Archers de l'hôpital"

 

Hôpital Salpêtrière - Pharmacie

  Installée à l'origine dans un ancien bâtiment de l'arsenal, la nouvelle pharmacie fut restaurée à la faveur du "siècle des Lumières" : plus que de répression, on se préoccupa désormais à guérir les maux véritables du corps et de l' esprit.

 

Hôpital Salpêtrière - Bât de la Force 2

Mais le sombre versant de la Maison, amorce indubitablement un secteur marqué  sous le sceau du Grand Enfermement,

 

Loges des Archers - arrière - Hôpital Salpêtrière

 

comme en témoignent les quelques toutes premières loges 

toujours présentes, souvent réaménagées à des fins thérapeutiques.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

les sept crinières 27/06/2011 11:37



de bien jolis reportages ... A bientôt Corinne



Reinette 17/06/2011 18:17



bisousclics



virjaja 10/06/2011 17:59



tous ces batiments semblesnt immenses et triste, et ces petits tabourets presques coquets paraissent étranges dans ce décors.. gros bisous Armide. cathy



Armide 10/06/2011 23:22



Voilà une impression partagée. repeints de frais, ils accusent un contraste.



cosedia 07/06/2011 08:25



bonjour armide


passes une bonne journée ! pas de pluie à l'horizon ici ! ça devient critique ****



Armide 07/06/2011 13:39



Voilà que la pluie tombe à Paris, mais de façon capricieuse après un orage dans la nuit de dimanche à lundi. Tu ne devrais pas tarder à être
servi.



Marie 01/06/2011 22:47



Merci de cette histoire sur cet hôpital que je connais si peu...que j'ai "fréquenté" en 1969 pour une opération..amities du soir



Armide 02/06/2011 00:23



Et dans ces circonstances, on n'a nulle envie d'interroger les murs. Mais le parc est agréable



Présentation

  • : Balades avec mon chien
  • Balades avec mon chien
  • : Mes promenades avec Pistol, bouledogue français ; sa vie, ses amis chats, chiens, vaches et chevaux. Balades insolites dans Paris et ses environs. Nos voyages, nos lectures, nos loisirs.
  • Contact

Un éloge !

Nous autres français sommes bien égoïstes. Lorsqu un pays dispose d un blog comme Balades avec mon chien, il devrait le traduire en anglais, italien, espagnol, japonnais, chinois etc... que le reste du monde en profite. D ailleurs, Armide mérite un auditoire bien plus large que 60 millions d internautes (plus quelques belges, suisses, quebecois). En tous cas, j adore Balades avec mon chien et je suis loin d être seule !

       

Rechercher

Récompenses



Archives