Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 14:57

 

 

 

 

Pour en avoir le coeur net, nous sommes allés chercher la rue du Moulin des Près à sa source. Il faisait beau et une chaleur estivale nous enveloppait. La chlorophylle diffusée par le large boulevard Bianqui qui, de part et d'autre de la place d'Italie, fait suite à l'avenue Vincent Auriol, est parée pour recevoir le marché.

Bd Auguste Bianqui - Le marché en préparation

 

     Le père d' Auguste Bianqui (d'origine italienne), réchappé de la Terreur, est nommé sous-Préfet sous le Premier Empire.

En revanche, bien des turpitudes  émaillent  la vie de son fils,  révolutionnaire républicain acharné, qui adhère à des sociétés souterraines, ("Les Charbonniers") et fomente des complots contre le rétablissement de la monarchie de Charles X et de la Monarchie de Juillet (1830). Ces luttes lui valent la prison (à Belle Ile, au Mont St Michel et finalement à Clairvaux) et... le surnom d'"Enfermé". C'est bien plus à lui qu'à son père que cette artère de Paris entend rendre hommage.


Bd Auguste Bianqui - terre plein transformé en jardin

      Jusque dans les années 1880, la Bièvre coulait des jours heureux dans son lit, boulevard Bianqui. Elle entourait comme un berceau une colline de bois et de près, où s'ébattaient librement des moulins à vents. En 1860, ce joli paysage annexé à Paris fit les frais des grands travaux du baron Haussmann Des promoteurs décidèrent de construire de larges avenues, de bâtir de fastueux immeubles. Les propriétaires des terrains furent expropriés, et la Bièvre fut enterrée et oubliée sous la pierre et le béton.


Bd Auguste Bianqui - Monument aux enfants du XIII

 

      Le temps à passé, les guerres sont venues et reparties.

La ligne aérienne du métro vient de s'enfouir dans le sol. Mais les enfants du XIII, morts sous la torture concentrationnaire demeurent toujours présents dans les feuilles qui murmurent au gré des vents.

 

Bd Auguste Bianqui - kiosque à musique

          Puisse la musique  les atteindre  par les beaux jours d'été, quand la fête s'échappe du toit d'un kiosque pour se faire ricochets alentour.

 

Bd Auguste Bianqui - bouliste

     Sous l'ombrelle des feuillages, la vie continue, et les boulistes poursuivent tranquilement le cours de leur partie.

 

 

Grille d'entrée Ecole Estienne - Bd Auguste Bianqui

Sur le trottoir opposé, une propriété... de maître. Je patiente longuement,  attendant que les feux  inversés se fixent en ma faveur, et parviens enfin à atteindre la grille monumentale de l'enceinte, coiffée des armes de Paris, où s'incrit en lettres d'or  l'appartenance de la demeure :  "Ecole Estienne".

 

Ecole Estienne - Bd Auguste Bianqui

Afin de formaliser les compétences des métiers de la publication du livre et des arts graphiques, encore insuffisantes à l'époque,  Abel Hovelacque, anthropologue et  linguiste, fonde cette école qui reprend le nom d'Estienne, célèbre imprimeur au XVI siècle.

La maison, conçue par l'architecte Menjot Dammartin,est construite en 1896

L'Ecole Estienne forme toujours aujourd'hui les élèves aux différentes techniques de la publication.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Patrick-l'autunois 17/07/2011 12:25



J'ai bien aimé cette petite page d'histoire sur ce joli coin de Paris. Les photos sont superbes et très bien choisies.



Barbizon 17/07/2011 08:02



Bonjour Armide, je vois que les Parisiens se mettent a la petanque..Je t'avouerai que ces grands boulevards me depriment beaucoup, je ne sais pas pourquoi. Bon dimanche, Barbizon



Jacqueline 16/07/2011 21:20



Forcer ainsi un cours d'eau...est d'un barbare!!!Le Baron Hausmann a tout boulversé...et d'une certaine façon il a effacé toutes les différences en rendant  toutes les avenues semblables!



Armide 16/07/2011 21:43



Elégantes, aérées, mais assez uniformes, à quelques détails près. Mais les détails font parfois toute la différence.



Muriel 15/07/2011 20:23



Bonsoir Armide,


J'ai toujours été fascinée par les kiosques...je ne sais pas pourquoi. Je les aime bien 


Il est joli celui-là.


Bonne soirée et gros bisous.


Muriel



Françoise-porcelaine 14/07/2011 20:22



Merci, Armide..


Grâce à tes belles promenades...."guidées"....j'en ai encore appris!


Bisous.



Présentation

  • : Balades avec mon chien
  • Balades avec mon chien
  • : Mes promenades avec Pistol, bouledogue français ; sa vie, ses amis chats, chiens, vaches et chevaux. Balades insolites dans Paris et ses environs. Nos voyages, nos lectures, nos loisirs.
  • Contact

Un éloge !

Nous autres français sommes bien égoïstes. Lorsqu un pays dispose d un blog comme Balades avec mon chien, il devrait le traduire en anglais, italien, espagnol, japonnais, chinois etc... que le reste du monde en profite. D ailleurs, Armide mérite un auditoire bien plus large que 60 millions d internautes (plus quelques belges, suisses, quebecois). En tous cas, j adore Balades avec mon chien et je suis loin d être seule !

       

Rechercher

Récompenses



Archives