Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 00:40

 

 

 

 

 

Comment contourner la plantureuse silhouette du Sacré Coeur de Montmartre ?

  De nuit comme de jour, ce "chou à la crème" légendaire à l'échelle planétaire, domine Paris de sa  présence éruptive,  de nuit comme de jour ...

 

 

Photo 6735

 

.

 

Dès 1870, Alexandre Legentil  négociant en textile et vice-président de Saint-Vincent de Paul, également   très impliqué dans le développement de patronages fait un rêve : alors que la France napoléonienne se trouve en proie à un âpre conflit  avec la confédération d'Allemagne du Nord, il offre au "Très Haut du Ciel" un marché : un édifice dédié au Sacré Coeur de Jésus sera édifié sur les hauteurs de Paris si la ville, alors assiégée par l'armée prussienne, est libérée.. Marché conclu : Paris est libre !

 

La butte sacrée de   Montmartre, d'abord  lieu de culte dédié à Mars , puis théâtre des martyrs de la résistance  des premiers chrétiens, la proximité du  lieu où fut institué l'ordre des Jésuites ( approximativement, rue Yvonne le Tac ), est bientôt désignée comme l'endroit idéal...

 

Malheureusement, les petits propriétaires de la butte devront en faire les frais :  le projet comprend en effet la possibilité accordée à l'archevêque de Paris de procéder à des expropriations. Il est également prévu que l'édifice religieux sera construit exclusivement avec des fonds provenant d'une souscription nationale menée auprès des fidèles, et  que les terrains acquis seront à perpétuité affectés au culte catholique 

 

C'est dans les cris et les larmes que s'édifie l'imposant édifice religieux. Les expropriations déclenchent  la Commune, ce gigantesque mouvement de révolte populaire  

 

Sitôt la "Commune" écrasée, l'archevêque de Paris obtient de l'assemblée nationale l'autorisation effective d'entamer les travaux   (l'établissement des fondations dans les sous-sols de gypse pose des dangers d'éboulement ; il s'agit de les consolider par des coulages de béton). En 1873,  la construction du Sacré Coeur de Montmartre répond alors à une nécessitesupplémentaire d'expiation... "pour les exactions commises par les Communards".

 

 

Photo 6736

 

 

Au pied de la basilique, le rempart d'une balustrade permet  de contempler la cité toujours vivante qu'on croirait survoler à bord d'un aérostat. Fondues dans le halo rose de sa légendaire renommée, les lumières de la ville fourmillent telles des météorites incandescentes ; elles  semblent tenir des  conciliabules.  

 

Les marches légendaires descendent par volées  la butte Montmartre  et encerclent tendrement  les vertes étendues d'un vaste square qui porte le nom de Willette, peintre et dessinateur humoristique qui fonda le Journal satirique du "Chat noir" dans lequel il introduisit le personnage populaire de Pierrot

 

"Bonsoir Madame la lune, bonsoir, c'est votre ami Pierrot qui vient vous voir"

 

  (chanson de Bessière et Marinnier)

 

 

 

Photo 6750

 

En contrebas, devançant un labyrinthe de petites rues,  la Place Saint Pierre et le marché Saint-Pierre  cloturent  le paysage  religieux. 

 

 

 

Photo 6737

 

 

Les marchés Saint-Pierre et  Dreyfus ont déballé puis remballé

 et fermé ses rideaux jusqu'à demain.

 Paris ne s'endort jamais tout à fait.

 

 

 

Photo 6753

 

Calé entre le square Willette et  la rue Foyatier, 

le tracé prévisible et tranquille des deux voies du funiculaire

améliore considérablement depuis 1900, l'ascension des pèlerins et apporte aux simples touristes en villégiature le pittoresque qui fait aussi l'attrait de Montmartre.

 

Ce va et vient d'une centaine de mètres, simplifie  considérablement le confort des riverains et commerçants de la butte qui peuvent difficilement imaginer, quand  des incidents  exceptionnels interrompent le mouvement  régulier des deux petites cabines, qu'en des temps encore proches, avant  que  Sacré Coeur ne surgisse de la colline,   leurs prédécesseurs ne pouvaient que s'en passer .

 

 

Photo 6758

 

Une brochette d' immeubles construits au début du XX siècle, borde la  rue Foyatier  en s'adaptant au rythme de ses deux cents marches :

 

 Un escalier  éclairé par une rangée de réverbères en suspension,

sourit aux audacieux...

 

 

 

 

Photo 6765

 

Le Sacré Coeur de Montmartre ...
 
"On y trouve la plus grande mosaïque du monde et la plus grosse cloche de France"
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Amaury 06/04/2010 08:59



Décidément tu aimes Montmartre et semble le connaître comme le fond de ta poche J'aime beaucoup ton style et ta vision des choses, allez hop là, je vais mettre un lien, je ferais de la pub sur
mon prochain article et puis si tu as la newsletter, je m'y abonne. Pas seulement pour te remercier de toutes tes visites, mais parce que j'aime ^^


Moi aussi je connais bien Montmartre, en voici un petit apperçu : Cimetière de Montmartre http://amaury.photo.over-blog.com/article-29527291.html et Butte Montmartre http://amaury.photo.over-blog.com/article-35177886.html


 



Santounette 04/04/2010 22:42



Je viens de découvrir l'histoire du Sacré Coeur et de ses expropriations, j'imagine la révolte des expropriés.
Les deux dernières photos sont magnifiques.



Mamounette 04/04/2010 11:33



Je ne connaissais pas l'histoire du Sacré Coeur, merci pour toutes ces informations Armide!!!


Merveilleuses tes photos !!!


Bon dimanche


Amitiés


Mamounette


 



JP.M 01/04/2010 22:57



Très bel article comme toujours, merci de nous faire partager à travers ton blog ces endroits magnifiques. Bonne nuit JP.M



Armide 03/04/2010 20:12



Je suis heureuse d'en faire profiter ceux qui apprécient mes découvertes et mon désir de partager.



Durgalola 01/04/2010 22:17



j'ai mangé des mots dans mon com


je voulais dire une des dernières fois que je suis allée à Paris ...


bises



Armide 03/04/2010 20:16



J'avais bien compris cela.


Passe un bon week-end



Présentation

  • : Balades avec mon chien
  • Balades avec mon chien
  • : Mes promenades avec Pistol, bouledogue français ; sa vie, ses amis chats, chiens, vaches et chevaux. Balades insolites dans Paris et ses environs. Nos voyages, nos lectures, nos loisirs.
  • Contact

Un éloge !

Nous autres français sommes bien égoïstes. Lorsqu un pays dispose d un blog comme Balades avec mon chien, il devrait le traduire en anglais, italien, espagnol, japonnais, chinois etc... que le reste du monde en profite. D ailleurs, Armide mérite un auditoire bien plus large que 60 millions d internautes (plus quelques belges, suisses, quebecois). En tous cas, j adore Balades avec mon chien et je suis loin d être seule !

       

Rechercher

Récompenses



Archives