Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 19:45

 

 

 

 

 Là où Victor Hugo  rencontre Lamartine, se trouve un espace privilégié qui nous invite à apprécier "l'heure fugitive"  

 

 

Photo-5701.jpg


 Après s'être assuré de refermer  derrière soi une petite porte à taille d' enfant, On pénètre dans un sanctuaire, abrité sous une voute de tilleuls 

Fraîchement arrachée à ma campagne natale, à  ses espaces illimités,  je jugeais ces aires de jeux qu'on appelle "squares", ceinturées de grilles,  équipées d'un unique tas de sable où faisaient mine de s'ébattre des enfants harnachés de robes à smocks ou de culottes de velours-vestes bleu marine...policées à en mourir d'ennui, et m'y  trouvais aussi déboussolée qu'un  oiseau en cage.

 

 Dépourvu de  possibilité aucune de cachettes subtiles, sans pelouses à dévaler, le square Lamartine  me paraissait un peu mesquin, mais je n'osais  avouer mon mépris : je n'avais que huit ans. J'apprenais "la Ville" où un coin de verdure est accueilli et partagé avec bienveillance, pour le plaisir et le repos de tous..

 

 

Photo 5699
Plus tard,  ce petit square a commencé à  revêtir à mes yeux certaines qualités ludiques, alors qu'à défaut de lac, c'est autour d'une fontaine que je retrouvais  mes camarades de classe.

 

Photo 1127

  

Juchés sur des patins à roulettes, nous entreprenions  de dévaler en boucle les contours du square, en suivant la faible inclinaison des trottoirs  qui l'entouraient . D'un côté nous nous élancions en laissant libre cours à notre vitalité,  tempérée de l'autre par l'amorce d'une descente : j'avais dix ans.

Photo 5692

Adolescente, mes parents me donnaient pour tâche de remplir des bouteilles d'eau au puits artésien, une eau précieuse, dont les propriétés ferrugineuses sont colportées de bouche à oreilles, au fil des générations.

  

Photo 5694

 

Je me penchais au-dessus des grandes étoiles dorées...en formant des voeux que je gardais secrets.


Photo 5697



Devenue mère, j'y ai emmené mes enfants qui a leur tour se sont construits des mondes, à l'ombre des tilleuls, sous le regard du poète 




Photo 5700

« O temps, suspends ton vol ! et vous, heures propices,
Suspendez votre cours !
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Armide - dans Paris-16) Passy
commenter cet article

commentaires

tiot 16/11/2011 16:48



salut


sympa ce square pour une halte


bonne soirée



Voyelle 29/11/2010 18:10



ah, ah !!! nous découvrons les endroits convoités de ton enfance...sympa !!!



VITA 29/11/2010 16:29



Tu as eu la chance d'avoir un copain poète. Bises de VITA



Floria 29/11/2010 00:47



Marrant cet endrois ^^



Maria Dora 29/11/2010 00:04



Bonsoir Armide , tu peux essayer cette soupe marocaine la harira , mon mari a adoré , j'en ai fait un faitout qui nous a fait deux repas du soir ( mais mon mari en mange deux bonnes assiettes !
)c'est un plat complet que ce soit pour le midi ou le soir ! Bonne nuit , amitié !



Présentation

  • : Balades avec mon chien
  • Balades avec mon chien
  • : Mes promenades avec Pistol, bouledogue français ; sa vie, ses amis chats, chiens, vaches et chevaux. Balades insolites dans Paris et ses environs. Nos voyages, nos lectures, nos loisirs.
  • Contact

Un éloge !

Nous autres français sommes bien égoïstes. Lorsqu un pays dispose d un blog comme Balades avec mon chien, il devrait le traduire en anglais, italien, espagnol, japonnais, chinois etc... que le reste du monde en profite. D ailleurs, Armide mérite un auditoire bien plus large que 60 millions d internautes (plus quelques belges, suisses, quebecois). En tous cas, j adore Balades avec mon chien et je suis loin d être seule !

       

Rechercher

Récompenses



Archives