Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 15:37

 

      "Les grandes âmes ont de la volonté, les faibles n'ont que des souhaits (proverbe chinois)

 

 

P1080213

 

      Quelles que soient les circonstances, trouvons en chaque jour d'une année, au moins une raison de s'émerveiller et de se réjouir de quelque chose

(Pistol)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 18:03

 

 

 

Le représentant de la gente canine,  un  labrador qui répondait au nom de Baltique aurait été le dernier compagnon du Président François Mitterrand.

Les auteurs Alain Lanty et Renaud se font les interprètes de ses réflexions

 

"Ils ont peut-être eu peur que je pisse

Sur le marbre du bénitier

Ou pire, que je m'accroupisse

Devant l'autel immaculé.


Peur que je ne lève la patte

Quelque part dans les allées

Où siège cette foule ingrate

Qui nous parle d'humanité.


Ils ont considéré peut-être

Qu'est un amour pas très catholique,

Que celui d'un chien pour son maître,

Alors, ils m'ont privé de cantiques.


Un jour pourtant je le sais bien

Dieu reconnaîtra les chiens.

 

Me voilà devant la chapelle

Sous cette pluie qui m'indiffère

Tenu en laisse par un fidèle

Allergique aux lieux de prières.


Les gens parlent à côté de moi :

Tu as de la chance, toi au moins

La souffrance ne t'atteint pas

L'émotion c'est pour les humains


Et dire que ça se veut chrétien

Et ca ne comprend même pas

Que l'amour dans l' coeur d'un chien

C'est le plus grand amour qui soit

 

Un jour pourtant je le sais bien

Dieu reconnaîtra les chiens.

 

Je pourrais vivre dans la rue

Etre bourré de coups de pieds

Manger beaucoup moins que mon dû

Dormir sur le pavé mouillé.


En échange d'une caresse,

De temps en temps d'un bout de pain

Je donne toute ma tendresse

Pour l'éternité ou plus loin.


Prévenez moi quand quelqu'un

Aimera un homme comme moi

Comme j'ai aimé cet humain

Que j'ai aimé autant que toi.


Un jour pourtant je le sais bien

Dieu reconnaîtra les chiens


Un jour pourtant je le sais bien

Dieu reconnaîtra les chiens.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 07:27

 

 

 

 

 

 

432052_324435980948687_298450616880557_980417_673920436_n.jpg

 

 

Un ami est toujours un extra-terrestre

Qui nous permet de dévier de notre parcours quotidien

A là découverte d'un ailleurs inaccessible.

Etre l'ami de quelqu'un signie qu'on le comprend au-delà de apparences

 

 

Repost 0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 00:45

 

 

 

Nous nous sommes retrouvés enfin ensemble un  moment, toujours trop court...

Maesto - toilette sur le balcon

C'est lui, mon tigre du Bengale, qui m'attendait derrière la porte d'entrée. Il est venu me saluer en frottant ses joues contre moi. Pistol silencieux, le regard un peu perdu a marqué une longue hésitation avant de se hisser sur ses pattes et de venir à ma rencontre, avec une retenue inhabituelle. 

 

Maestro (top) et Zelda sur le balcon 

      Nous nous sommes retrouvés dans la douceur intime de notre petit coin de nature suspendu. Maestro d'abord a pris sa place, puis Zelda s'est risquée avec une prudente réserve à nous rejoindre.  Les semaines de séparation se sont succédées : espéraient-ils encore mon retour ?

 


Pistol le bouledogue en taxi canin

      La cantinière m'avait contactée à plusieurs reprises : Pistol n'allait pas bien, se languissait sur sa couche, perdait le boire et le manger, gémissait ...

Retenue en otage par la maladie, ramenée brutalement à la réalité d'une situation arbitraire, pleurant de mon côté les conséquences éventuelles d'une séparation aussi abrupte qu'incongrue, je me prenais, dès les heures blanches du jour à craindre le pire, alors que les aiguilles venaient se ficher en moi et ponctuer un chagrin partagé.

Enfin libérée de mes entraves, mais encore arrimée pour quelques semaines  à proximité de l'établissement de soins, tout a pourtant été arrangé.

 

Arrivée de Pistol dans le hall d'un immeuble huppé

      La balade en taxi canin a été délicieuse en cet après midi ensoleillé. Les fenêtres de la voiture entrouvertes laissaient passer une brise délicieuse : doux réveil à la seule réalité possible après un cauchemar,  liberté enfin retrouvée...

"Mais quoi, les amis n'ont pas cru bon poser le tapis rouge !" 

 

bouledogue français à la rencontre d'une femelle kangourou

      Grande Première dans une rue huppée du seizième arrondissement : Pistol qui semble maintenant avoir retrouvé sa vitalité, se dispose à rencontrer une petite fille riche

 

Femelle kangourou pulpeuse

une pulpeuse créature inaccessible...

 



Repost 0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 00:46

 

 

 

Nous avons supporté la pluie

des jours, et des nuits durant

et gagné

UN ARC EN CIEL...

Arc en ciel

 

Le vent a chassé les nuages, la dépression a mis les voiles, et

Il est apparu

Au coin de notre rue...

 

P1070577

 

 

" si un arc-en-ciel dure un quart d'heure,

on ne le regarde plus."..

 

 


Repost 0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 20:24

 

 

 

Pour Elle, les signes vitaux sont au ralenti : maux de tête, insomnies, anémie, anorexie, asthénie...

P1070560

 

 Pour Moi, le moral enterré sous le canapé.

 

Il pleut et vente en continu. Cela fait des jours et des jours, des semaines, peut-être des mois, des années, qui sait...

P1070563

"Anne, ma soeur Anne, ne vois-u rien venir !

- Oserais je poser un morceau de patte quelque part pour frôler le coussin à ma portée...

- Aurais- je l'audace de sortir un bout de museau de sous la couette, bâclée sens dessous-dessus, ou devrais-je plutôt m'enfouir tout entier dans un repli indéfini de la couverture... mais lequel choisir...Faute de mieux, faute de rien, on se terre : Ne pas déranger, ne pas être dérangés...

On ferme les yeux , et on s'enfonce dans des profondeurs anonymes, intemporelles ... Leur neutralité met à l'abri du mal de tête lancinant, des forces vitales qui se désespèrent, et des incessantes vociférations des rafales.

Un Etat de grâce où  "le bonheur est l'absence de souffrance"...Alors, pour tromper l'ennui,  pour changer le cours des événements, on tente d' esquisser

P1070537

un coup de manivelle à droite,

P1070539

une roulez-boulez à gauche,

 

P1070541

On est même allés VOTER, on a tout essayé :

Mais R.I.E.N...

On prend des vitamines, des minéraux, des oligo-aliments...

On attend

que cesse le murmure obsédant de la pluie

et que se taisent les rafales.

On espère ... desespérément


Quand pourrons-nous ressortir et revoir pour de bon, et tout simplement... la lumière du jour ?

 

 

 


 


Repost 0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 18:30

 

 

 

 Pluies en suspension, rafales de vent visqueuses..C'est novembre en avril à Paris.

 

Tout pourtant était fin prêt pour la fête ou presque...

 

P1070479

Les volets de nos étroites fenêtres sur le monde,  suturés depuis des temps immémoriaux, sont restés clos, pour quelques jours encore, quelques semaines peut-être...


Les vitres, depuis des mois occultées par un voile monochrome,  figé au statique entre blanc et noir, ont été lavées avec ardeur en prévision du Grand Jour qui devrait voir surgir des couleurs vivifiantes,  et libérer des lueurs d'espoir, encore prisonnières.


Mais, le soleil, tapis dans des lieux inaccessibles depuis la saint-Martin, n'a fait que de fugitives apparitions, au gré d'interminables tergiversations entre chantages et révoltes, doutes et détermination, enthouiasme et résignation. Attend-il encore l'assaut final du légendaire trio de glace Saint Pancrace, Saint Mamert, et Saint Gervais, dont le patronage n'est pas souvent favorable,  ces saints que Rabelais  décrivait comme des "Gresleurs, geleurs et gasteurs de bourgeons", ou encore, attend-on à échéance plus lointaine, les prédictions peu fiables et controversées de ... Saint Médard ?

 

Dans l'attente de voir poindre des jours meilleurs

 


P1070483

 

On tente , comme nous y invitait Cocteau, de redécouvir  enfouies au  plus profond de soi, des possibilités oubliées :

 

"TRAVERSER LES MIROIRS !" 


Repost 0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 18:21

 

La machine est à l' atelier pendant quelques jours...

 

Photo 318

 

Nous restons a proximité... et allons nous offrir une petite cure de repos,  faire le plein de photos, même si nous n'allons pas bien loin.

Soyez sages, nous reviendrons vite!

 

  link

 

 

Repost 0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 10:58

 

P1070356

et il vit que cela était bon.

 

Photo 8898

Mais qui se mêla de décréter des "changements d'heure ?

 

P1070472

Chez nous, nous nous y refusons fermement.

 

P1070426

Je n'ajouterai rien !

 

 

 

 

Repost 0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 17:06

 

A force d'en solliciter ne serait-ce que l'esquisse d'un mouvement,  la porte du balcon a fini par céder a nos appels, et s'ouvre maintenant, comme par enchantement, de plus en plus librement sur le monde. Nous en avions presque oublie les couleurs les exhalaisons, les vibrations acoustiques... Pourtant aux tréfonds d'une suspension narcoleptique imputable a la morte saison, leurs souvenirs, par a coups, parvenaient a nous tarauder.

Peu a peu, par petites tentatives renouvelées, nous testons l'air  et reprenons contact avec nos repères d'odeurs évanouies dont  nous avaient séparés de longues semaines d'immobilité hypnotique. 

 

P1070302

 Réveil en douceur après un long long sommeil : caresses du soleil, pas encore trop ardent, gazouillis des étourneaux encore tout neufs, et  peu affirmes

P1070304

Notre quartier d'été n'est plus tout a fait le même, mais nous allons y retrouver nos marques . Déjà, de jeunes pousses qui ressemblent a de tenus fils de soie se dressent timidement dans les ornières qui marquent la disparition d' infortunes résidents, ceux  qui n'ont pas résisté aux frimas polaires.

P1070303

Je hume un par un les souffles prometteurs de la belle saison. Vibrisses en alerte, je surveille attentivement la progression des bourgeons  encore fermes comme des poings sur eux-mêmes, et gorge mes prunelles en extase,  de rayons lumineux.

P1070301

Concentres sur nos retrouvailles , nous nous émerveillons encore cette fois de la renaissance éternelle, ponctuellement renouvelée au fil du temps.

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Balades avec mon chien
  • Balades avec mon chien
  • : Mes promenades avec Pistol, bouledogue français ; sa vie, ses amis chats, chiens, vaches et chevaux. Balades insolites dans Paris et ses environs. Nos voyages, nos lectures, nos loisirs.
  • Contact

Un éloge !

Nous autres français sommes bien égoïstes. Lorsqu un pays dispose d un blog comme Balades avec mon chien, il devrait le traduire en anglais, italien, espagnol, japonnais, chinois etc... que le reste du monde en profite. D ailleurs, Armide mérite un auditoire bien plus large que 60 millions d internautes (plus quelques belges, suisses, quebecois). En tous cas, j adore Balades avec mon chien et je suis loin d être seule !

       

Rechercher

Récompenses



Archives