Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 00:00

 

 

 

  Un jour, les baladeurs se sont extraits avec difficulté d'un interminable sommeil hivernal   En s'étirant  ils ont entrouvert  les yeux sur un jour tout neuf.

 

Jardin entourant la Tour Eiffel au printemps

 

Leur regard, encore étonné par la présence vivante d'un décor qui leur est familier, ne peut encore distinguer que la verticalité de roseaux plantés dans l'eau, pailleté de vert et piqueté de boutons rose.

 

 Parvis de la Tour Eiffel - cane et canetons

 

  L'eau tranquille de la marre aux canards est douce et lisse. Une vie toute simple   abonde de promesses

 

 

Présence devinée de la Tour Eiffel

 

 Puis, le paysage s'étoffe de détails de plus en  plus précis  Les dernières pièces du puzzle s'imbriquent les unes dans les autres. Les baladeurs parviennent à reprendre pied dans une réalité qu'ils peinaient à reconnaître tout à fait.

 

 

La Tour Eiffel - Impression

 

Ils ont bien retrouvé  à son poste leur bergère,  attentive et imperturbable, alors qu' un difficulté dont la cause parait d'abord inexpliquée pourrait affecter son humeur.

 

 

 

Tour Eiffel - pilier Nord - réfection de l'ascenseur - avr

 

Un contrepoids géant soutient la Vieille Dame... A ses côtés gît en accordéon un élément  métallique qui a du lui appartenir ; une volée de marches  déployées  repose, à la vue des curieux, sur le gazon,

 

 

La Tour Eiffel et la petite tour

 

tandis qu'une vieille cheminée à la tête courronnée tente dans un effort dérisoire de lui apporter son soutien.. 

 

Week end à la campagne pour la Tour Eiffel

 

   Renseignements pris, les nouvelles sont rassurantes. La Vieille Dame qui ne s'est jamais mieux portée, se met simplement au goût du jour : les ascenseurs  désormais mus par une huile écologique nous élèveront encore longtemps dans les nuages. 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Armide - dans Tour Eiffel
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 22:13

 

 

 

 

Déterminés à percer les secrets de l' hautaine créature, nous nous laissons glisser dans son intimité 

 

Tour Eiffel - Niveau 1er étage. Roues et poulies de l'asce

 

Son corps entier  est animé par la parfaite intelligence de ses rouages. 

 

A l'étage, deux grandes poulies règlent la circulation et tractent un cable sur lequel des cabines d'ascenseur sont fixées.

 Au sous-sol leurs homologues, solidaires de deux pistons actionnés jusqu'en 1986 par des accumulateurs d'eau,  mettent  le système en motion. 

L'ascenseur porté par un chariot équipé d'un système de redressement qui lui permet de réaliser son parcours en restant à l'horizontal, transporte inlassablement les admirateurs de la vieille Dame sur ses deux premiers niveaux.

 

 

Ancien accumulateur hydraulique servant de réservoir d'eau

 

 Les accumulateurs d'eau fabriqués par la Société Fives-Lille qui ont actionné le système hydrauliques des ascenseurs depuis 1899 sont bel et bien toujours présents...et actifs... Même si au cours des années 1980, des moteurs à huile haute pression permettant le mouvement des chariots porte-pistons  ont pris leur relais,  ils font encore aujourd'hui office de contrepoids.

 

De travaux de rénovation en cours portant sur l'ascenseur du pilier ouest vont désormais rendre possible l'utilisation d'une huile écologique

 

 

 

 

Une activité bouillonnante, et pourtant à peine perceptible.

 

 

Silhouette escalier et poutres - Tour Eiffel

 

L'heure tourne à mesure que nous perdons de l'altitude. Le bleu du ciel s'intensifie et magnifie les détails de l'oeuvre d'art arachnéenne. Les poutres métalliques  prennent des postures élancées. Elles s'entrecroisent et se découpent en ombres chînoises en se détachant sur un fond bleu très soutenu qui précède le crépuscule.

 

 

 

Tour Eiffel - escalier de sortie - pilier Est 

  Parvenus sans incident à ras de sol, l'occasion nous est laissée de parvenir peut-être à combler notre curiosité irrépressible et à découvrir la source du va-et-vient sidéral. Nous descendons encore quelques marches

 

Tour Eiffel - Rails de l'ascenseur et échelle d'entretien

 

en nous laissant toujours guider par le tracé rectiligne  de la machine.

 

 

Contrepoids des ascenseurs de la Tour Eiffel

 

  Tout au fond de l'excavation parait une corbeille à jouets garni de   gigantesques pions de couleurs vives

 

 

 

Tour Eiffel - contrepoids des ascenseurs

 

Les jouets deviennent téléscopîques en sortant  de leurs cavités respectives

 

Accumulateurs et contrepoids à la fois des ascenseurs hydr

 

Ils grandissent et envahissent bientôt l'espace souterrain

 

 

Tour Eiffel - chariot d'un ascenseur

 

Alors que nous nous trouvons toujours frappés par l'effet de la surprise, un curieux personnage descend du ciel sommairement assis sur un tabouret de service. Il manoeuvre avec application une imposante machine. Ses yeux sont rivés sur des commandes invisibles. Il porte la charge d'une double cabine contenant quelques soixante voyageurs. Il semble tout entier absorbé par le poids d'une énorme responsabilité.

 

 

Pourtant, sa présence  est discrete. L'homme est un grand solitaire  méconnu. Il est factice ; son poste de travail c'est le butoir de l'ascenseur.

 

 

 

Tour Eiffel - Double cabine d'ascenseur

 

L'impressionnante machine vient de se poser  avec la grâce d'un oiseau au fond de la mine céleste. L'homme est enfoui au sous-sol sous la machine. Au rez-de-chaussée, les  héros de l'aventure encore abasourdis, souvent émus, s'extraient du cocon métalique avant de se répandre sur la terre ferme, au dehors.. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Armide - dans Tour Eiffel
commenter cet article
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 00:00

 

 

 

 

 

 

 "Bergère o tour Eiffel le troupeau de ponts bêle ce matin"  

 

Tour Eiffel - 1er étage - vue sur la Seine, le Pont Bir Ha

 

 Parvenus au premier étage de la tour, on entame un tour d'horizon dont le point de départ est déterminé par l'endroit  de notre arrivée. La balade au balcon est un parcours circulaire, un éternel recommencement.

 

Le  "côté Grenelle"  est celui des soleils couchants. Il est aujourd'hui enveloppé de gaze ; les teintes pastels lui donnent une physionomie moins spectaculaire, mais toute en nuances subtiles.

 

Voici  le pont de Bir Hakeim et son métro aérien qui circule étrangement silencieux,  l'Allée aux Cygnes (ou Ile des Cygnes),  refuge des amoureux et des solitaires, qu'interrompt la discrète passerelle Rouelle. On devine, se dressant devant le pont de Grenelle, la statue de la Liberté, et lui faisant face,  la  Maison de la Radio.

 Enfin, fermant le cortège, le Pont Mirabeau ...

 

 

 

Tour Eiffel - 1er étage, Vue sur le Pont d'Iéna et le Pal

 

  Le Pont d'Iéna  tel un promontoire annonce, le jardin du Trocadéro et le Palais de Chaillot. Au loin se détachent  les silhouette de la Défense : c'est le "Paris chic", aéré et cossu que borde le Bois de Boulogne.

 

 

Tour Eiffel - 1er étage - Vue sur le Palais de Tokyo

 

 Puis viennent la colline de Chaillot, le Palais de Tokyo , la passerelle  Debilly dédiée aux piétons ... 

  

 

 

Montmartre vue du 1er étage de la Tour Eiffel

 

A vol d'oiseau, la butte Montmartre ne semble pas si lointaine.

 

 

 

Montmartre et Le Grand Palais vue du 1er étage de la Tour

 

 Entre le pont de l'Alma et celui des Invalides

 

 

Le Grand Palais vu du 1er étage de la Tour Eiffel

 

  la verrière du Grand Palais déploie ses fastes.

 

 

 

Beaubourg vu du 1er étage de la Tour Eiffel

 

 Arrive le Louvre, et puis Beaubourg ...

 

 

 

La BNF vue du 1er étage de la Tour Eiffel

 

Passage sur la rive gauche : les Invalides, le Panthéon, la Sorbonne...et à notre droite s'ouvrent les pages d'un livre !

 

 

 

... Tu es tout
Tour
Dieu antique
Bête moderne
Spectre solaire
Sujet de mon poème
Tour
Tour du monde
Tour en mouvement.

   (Blaise Cendrars)

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Armide - dans Tour Eiffel
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 21:43

 

 

 

  Tout à coup, les treillis se densifient tels les arbres d' une forêt ; l'obscurité tombe

 

Tour Eiffel - Niveau 1er étage - enchevêtrement de poutre

 

  Nous venons de traverser un entrelacs d'encorbellements et de voussures ; ils soutiennent la galerie du premier étage. 

C'est avec soulagement que nous nous extirpons du dédale de ferraille.

 

Tour Eiffel - vue sur le Champ de Mars du 1er étage

 

A cinquante sept mètres du sol terrestre, tout devient plus simple , plus schématique, plus enfantin.

 

 

Tour Eiffel - 1er étage. papapet Art Déco

 

La plate forme du premier étage est un ville suspendue : café, brasserie, restaurant, salle d'exposition, cinéma,  Rien ne manque : tout est vaste et confortable dans un espace aux contours délimités, en suspension au dessus de Paris . Je me suis arrêtée au bureau de poste...Sur la terrasse transformée en jardin, on sirote un café. Quelques marches en contrebas, on flâne à l'envie le long des galeries-promenade d'où on embrasse Paris d'un coup d'oeil.

On en  oublie le vide ...

 

 

Tour Eiffel. Badauds formant cercle autour d'un amuseur au

 

L'abîme ! Gulliver se penche sur Lilliput : quelques amuseurs publiques rassemblent autour d'eux des cercles de badauds concentriques et concentrés. De toutes petites figurines s'ébattent sans crainte, entre les pieds du colosse.

 

 

 

Tour Eiffel - Salle Gustave Eiffel - 1er étage

 

  La porte de l'espace Gustave Eiffel, reste close. Elle est coiffée d'un arc qui s'illumine le soir et ne s'ouvre que pour accueillir séminaires et conférences de presse dans une atmosphère ouatée. La vue y est, parait-il imprenable

 

 

 

Photo Tour Eiffel - Plateforme du 1er étage. Exposition de

 

Sur la terrasse, inondé de soleil, se dresse un serpentin hélicoïdale,  témoin résiduel des temps héroïques où Monsieur Eiffel en escaladait les degrés pour gagner  son atelier céleste.. Un subtil défit au ciel :  les marches étroites enlaçaient l'axe de la tour et l'ascensionniste se trouvait seul au monde perché dans le vide.

 

Dans les années quatre-vingt,  après des décennies de bons et loyaux services,le petit escalier en colimaçon, jugé trop lourd et dangereux, a été démonté, débité en morceaux (deux tronçons de cet escalier sont également exposés aux musées d'Orsay et de la Villette) et vendu aux enchères aux quatre coins du monde

 

 

 

Tour Eiffel - 1er étage. Marches d'escalier et cage d'asce

 

D'autres volées de marches, plus modestes mais tellement  plus rassurantes, amorcent  une montée du premier au  second niveau. A l'arrière plan, une drôle de machine  s'agite et attire indéfectiblement l'attention 

 

 

Tour Eiffel - piston de l'ascenseur hydraulique qui desserv

 

  L'engin multicolore qui émettait un ronronnement bi-phasé est le système hydraulique à eau original qui actionnait l'ascenseur desservant le troisième étage, à partir du deuxième niveau.

 

 .

   Tour Eiffel - Elément de la pompe de l'ascenseur hydrauliq

 

  L'accumulateur à eau ressemble à un attrayant jouet . Mais l'ingénieux système d'ascenseurs qui a désservi la tour depuis son origine, est toujours considéré comme une prouesse technique et fonctionne encore quelque part ailleurs, en son sein... 

 

La Dame de Fer dont la raison d'être initiale se limitait à représenter le progrès du moment, ne devait vivre que le temps d'une fête...  

 

 Tour Eiffel - Ascenseur se service - vue de la plateforme d

 

Des asenseurs électriques Otis de petite taille, réservés à l'usage exclusif des clients du restaurant "Jules Verne" ont été installés  dans le pilier Sud dans les années quatre-vingt. Ils assurent une liaison directe avec le deuxième étage. Mais sous mes yeux, des employés gagnent la cabine orange stationnée au premier niveau en  tractant des chariots bondés  On surprend au passage l'existence de quelques bouteilles de bon vin, de piles de serviettes de table, et d'appétissantes victuailles, qui proviennent de l'office, situé dans l'entresol, invisible pour le touriste, à cinquante-cinq mètres du sol.

 

 La machine redémarre à destination du restaurant "Jules Verne".

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Armide - dans Tour Eiffel
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 21:26

 

 

 

 

 

 

Ses dessous vertignineux suscitent respect et bravade. Les regards médusés tentent à l'infini de scruter ses secrets

 

Les dessous de la Tour Eiffel

 

 

A ses pieds, les files d'attente décrivent des gigantesques arabesques qui s'entrecroisent avant de gagner  trois  de ses quatre piliers (le quatrième est fermé pour travaux). Les chenilles humaines parviennent par d'imperceptibles mouvements à lâcher, un par un, les badauds ébahis devant la porte d'un petit chalet où leur sont délivrés leurs billets. Puis ils s'enfouissent  dans le  dédale d'acier.

 

En chemin, au pied du pilier Sud,  un embranchement fléché leur a  indiqué trois destinations possibles :

 la première est la voie royale : direction Le Retaurant "Jules Verne"  (aller retour sans escale au deuxième niveau) ;

 la seconde est le passage grand public ; ascension pour le sommet avec arrêt aux  premier et deuxième étages, et correspondance du second au troisième niveau... 

 

 

 

Tour Eiffel. Départ escalier pilier sud

 

J'ai choisi la troisième voie, la plus escarpée,  la moins empruntée, celle "dont le virage se perd dans les broussailles".

 

 

Tour Eiffel - montée à pied. Escaliers intérieurs et pou

 

Je me suis mesurée aux éléments. Sous mes pieds la tôle vibrait, Par à coups discrets le vent s'est introduit dans l'enceinte métallique et a traversé sans encombre  la paroi à claire voie.

 

La créature arachnéenne a été bâtie pour résister  aux turbulences. La  grande tempête de 1999 n'est parvenue qu'à la faire sourciller, mais tellement peu ...

 

 

Tour Eiffel - Spots et rencontres de poutres métalliques

 

Chaque volée de marches débouche sur une plateforme,  suspension providentielle, qui  permet de reprendre  souffle,  tout en jetant un coup d'oeil furtif vers la terre ferme, afin de s'assurer du progrès imperceptible mais réel de notre élévation et de mesurer le chemin qu'il nous reste encore à parcourir . L'effort est progressif, continu. Les escaliers se succèdent interrompus par des plateformes  où d'autres marches prennent la relève et mènent à d'autres niveaux

 

 

Tour Eiffel - Paliers d'escalier pilier sud

 

Prison surréaliste, labyrinthe sans fin, trou noir.

Il convient de porter son regard droit devant soi 

 

 Tour Eiffel - montée à pied au premier étage - Champs de

 

  La pelouse centrale du Champs de Mars découpée par les entretoises, reprend en rétrécissant, ses figures géométriques. Les treillis métalliques qui se rejoignent, semblent s'étirer au soleil. L'ascension est une danse ... 

  Tour Eiffel - Enchevêtrements de poutres métalliques

 

Pour rompre la monotonie, on se prend à compter :

- 2.500.000 rivets, 18.000 pièces de fer, pour un poids total de 10.000 tonnes ....

 

 

Tour Eiffel - un pigeon se pose en route

 

  Haut perché à l'abri des viscissitudes de la cité, un pigeon s'est retiré dans le repli d'une poutre. Il procède à sa toilette, en toute sécurité.

 

 

Tour Eiffel - Paliers d'escaliers et rails de l'ascenseur

 

Le tracé de l'ascenseur qui, de la base au premier étage, se redresse de 54 à 80 degrés, est hallucinant.

J'ai détourné les yeux,  et me contente de franchir l'une après l'autre, les marches numérotées des escaliers .

 

 

Tour Eiffel - On compte les marches...

 

Mille six-cent-soixante-cinq marches des pieds au sommet !

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Armide - dans Tour Eiffel
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 23:25



Scintillements quotidiens pour annoncer les couleurs...



 La Centenaire ouvre le bal : quadrille et mazurka, bulles et Champagne !


On prend prestement place dans son ombre , pour lui laisser l'exclusivité de l'espace, et mieux en contempler les figures et la grâce de ses évolutions.



Et soudain, le Black out...


"Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

 La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.
 Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.
 Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit.
Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour."




  "Dieu dit: Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux."
 
 



"Et Dieu fit l'étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au-dessus de l'étendue. Et cela fut ainsi."

































(...).
"Dieu appela l'étendue ciel
Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le second jour.
Dieu dit : que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi.
Dieu appela le sec terre, et il appela l'amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon
(...)
Ainsi il y eut un soir et il y eut un matin : ce fut le troisième jour"



"Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années;
 et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi."




  "Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit; il fit aussi les étoiles.
 Dieu les plaça dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre,
pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d'avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon."

 




  "Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le quatrième jour (...)

(Genèse : 1) 

Nous sommes un soir d'octobre deux-mille-neuf. Il est vingt heures. Les années ont passé. L'Eternelle
demeure.



A l'origine, l'illumination de la Grande Dame à peine née pour l'exposition universelle de 1889, était assurée par des becs de gaz.

1900 : l'édifice passe à l'éclairage électrique

En 1925, l'entreprise Citroën emprunte la Tour Eiffel pour s'offrir de la publicité en lettres lumineuses, et colorées 



1985 : L'ingénieur éclairiste, Pierre Bideau remplace les quelques mille deux cent spots datant de 1958 par trois cents lampes à sodium placées à l'intérieur des structures. Une aura dorée enveloppe désormais la Grande Dame

31 décembre 2000 : le phare a été réaménagé. Sa portée est de 80 kilomètres. La Dame scintille ...Ce bal éphémère, conçu pour la seule soirée, à l'occasion du passage au nouveau millénaire, ne cesse de se perpétrer depuis.

.

Le  scintillement se réitère désormais tous les jours, marquant les heures pendant cinq minutes, de la tombée de la nuit à une heure du matin. On ne renonce pas facilement à la magie d'une fête. 
Les carosses ne se transforment jamais en citrouilles, et les princes ne manquent jamais un rendez-vous



Bergère de jour, gardienne de nos rêves la nuit ....


La Passerelle Debilly, construite à l'occasion de l'exposition universelle pour faciliter les visites des palais des deux rives, a vu son existence à plusieurs reprises menacée, mais  nul ne saurait la remettre en cause ce soir.

Le pont d'Iéna, marqué des aigles impériaux de Napoléon lui fait escorte tel une traîne


Le spectacle d'éclairage conçu par Pierre Bideau
évoquait la genèse des différentes étapes de la construction de la Tour Eiffel
copyright Tour Eiffel - illuminations Pierre Bideau




Repost 0
Published by Armide - dans Tour Eiffel
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 23:07





Rêvée en 1884, début de sa  construction en 1887, naissance en 1889 pour l'Exposition Universelle

 


Ce soir d'octobre 2009; la journée à été douce et ensoleillée. La Dame de fer, du haut de ses 313 mètres, jette un dernier coup d'oeil dans son miroir, avant d'ouvrir le Grand Bal de ses cent-vingt ans



"... Autour du cou charmant Eiffel
la belle girafe en dentelle
rendez-vous de pigeons voyageurs inconnus
et laisse en bas l'azur éloquent choir
au bord de l'eau...
Le chant du Paveur"

(Jean Cocteau - "Le Cap de Bonne Espérance")






Tout tourne, tout baigne : le carrousel de Paris est prêt pour la fête, comme tous les soirs


Quatre guerriers sont postés aux quatre extrémités du Pont d'Iéna. Sur la rive droite un Gaulois et un Romain, sur la rive gauche un Arabe et un Grec. Le pont qui devait avoir pour nom  Pont du Champs de Mars  prit finalement le nom de la victoire d'Iéna (1806) menée par Napoléon Ier. L'Empereur prit l'initiative de le faire construire  (1808-1814) ; le coût fut, fait exceptionnel à l'époque, pris en charge par l'Etat.



Plus proche de la Dame d'Eiffel,séparé par le pont mais en vis à vis du premier, un deuxième carroussel ; les deux chambellans sont réunis.






On se sent soudain encerclés dans une étreinte généreuse



Les regards tentent de percer l'abîme de son coeur


  Sous des allures sévères, cette grand-mère révèle ce soir une hospitalité bon enfant et  dévoile la délicatesse de ses dentelles d'acier.


Les ascenseurs à crémaillère montent et descendent comme des bulles de savon




De son créateur du même nom:
Gustave Eiffel
De sa grandeur, elle s'éloigne dans le ciel
De sa hauteur, tout le monde la trouve belle
Que de peurs si vous y montez
à pieds et usez vos semelles
Jusqu'au deuxième, où vous pouvez
vous restaurer à merveille.
Il existe un ascenseur de fer qui vous y mènent;
Innaccessible étage qu'est le troisième
Où l'émetteur radio nous donne des nouvelles.

( Valérie Bono : "La Tour Eiffel)






L'acier est de feu sous les scintillements des spots. L'héroïne du jour qui n'a pas pris une ride a bon pied bon oeil


Le Bal peut commencer...




copyright Tour Eiffel - illuminations Pierre Bideau



Repost 0
Published by Armide - dans Tour Eiffel
commenter cet article

Présentation

  • : Balades avec mon chien
  • Balades avec mon chien
  • : Mes promenades avec Pistol, bouledogue français ; sa vie, ses amis chats, chiens, vaches et chevaux. Balades insolites dans Paris et ses environs. Nos voyages, nos lectures, nos loisirs.
  • Contact

Un éloge !

Nous autres français sommes bien égoïstes. Lorsqu un pays dispose d un blog comme Balades avec mon chien, il devrait le traduire en anglais, italien, espagnol, japonnais, chinois etc... que le reste du monde en profite. D ailleurs, Armide mérite un auditoire bien plus large que 60 millions d internautes (plus quelques belges, suisses, quebecois). En tous cas, j adore Balades avec mon chien et je suis loin d être seule !

       

Rechercher

Récompenses



Archives